On a simplifié le régime de visas entre la Russie et le Japon

On a simplifié le régime de visas entre la Russie et le Japon

Selon le Ministère russe des Affaires étrangères, dans le cadre du sommet nippo-russe qui a eu lieu le 15–16 décembre 2016, on a décidé de simplifier mutuellement le régime des visas entre la Russie et le Japon dès le 1 janvier 2017.

En particulier, des bureaux consulaires russes à l'étranger feront des visas touristiques multiples pour des citoyens japonais (y compris le tourisme spécial) pour 6 mois maximum, des visas privés multiples pour un an, et aussi des visas d’affaires multiples et des visas humanitaires pour cinq ans. On ne changera pas les motifs de la délivrance de visas russes et les conditions requises pour présenter les documents.

Selon le Ministère russe des Affaires étrangères, des citoyens japonais pourront se trouver sur le territoire de la Russie jusqu'à 30 jours avec des visas touristiques multiples pas plus de 90 jours; avec des visas privé multiples, des visas d’affaires et humanitaires pas plus de 90 jours dans chaque 180 jours.

À leur tour, des visas multiples au Japon seront disponibles pour des citoyens russes pour une période de trois ans, des visas à court terme pour 30 jours, et aussi la durée maximale de validité des visas multiples pour des voyages courts ont été augmentée pour cinq ans, y compris la possibilité du séjour permanent dans le pays jusqu’à 90 jours.

« Nous pensons que ces mesures réciproques facilitent les contacts entre les citoyens russes et japonais et contribuent à la construction d'une coopération mutuellement bénéfique dans les domaines économique, culturel et humanitaire. Nous voudrions souligner que la partie russe est prête à reprendre le travail conjoint qui concerne la libéralisation du régime des visas, y compris l'abolition de l’exigence de visa pour des voyages réciproques des citoyens des deux pays, et est visé sur une discussion constructive des projets d'accords soumis par la partie japonaise plus tôt », – a déclaré dans un communiqué le Ministère russe des Affaires étrangères.

lundi 9 janvier 2017