La Russie a présenté son premier pavillon d'exposition à Shanghai dès la formation de la Fédération de Russie

La Russie a présenté son premier pavillon d'exposition à Shanghai dès la formation de la Fédération de Russie

Pour la première fois dès la formation de la Fédération de Russie la Russie a ouvert le pavillon d'exposition – le pays préférait prendre en location l'espace déjà prêt chez les organisateurs dans les années postsoviétiques.

Il occupe plus de 6 mille de mètres carrés et par la forme rappelle une fleur ou un soleil : l'énorme cube, entouré par douze tours d'or. La composition symbolise le renouvellement éternel et le triomphe de vie. Et il correspond à l'idée principale de l'exposition – « la ville est mieux – la vie est mieux ».

Le bâtiment de pavillon a été construit rapidement – moins, que pendant une année, mais, par l'assurance de créateurs, il peut tenir debout siècles. Il est créé des constructions en métal avec l'utilisation minimale de la soudure. Comme les organisateurs ont expliqué, cela permettra facilement et vite démonter un bâtiment et le transporter à Moscou quand l'exposition sera fermée. Cependant, il y a une haute probabilité dont le bâtiment reste à Shanghai.

Dans l'interview à l'agence « RIA Novosti » le président de directeurs de la compagnie russe qui a construit le pavillon, « SUI Holding » Azaria Lapidus a dit : « Si cela (un bâtiment de pavillon russe) reste ici, il est éternel, autant que nous l'avons fait de constructions en métal et c'est la construction à long terme. Mais nous l'avons construit pour qu'il peut se démonter assez vite et simplement, ici il y a un minimum de la soudure, en gros tous les éléments porteur en métal sont faits sur le boutonnage ».

L'exposition est divisée par la quantité de tours : dans un d'entre eux il y a une exposition des régions russes, dans les autres – les plus nouvelles études et les inventions importantes de l'Etat. Pour une exposition on a sélectionné cinq régions principales : l'énergétique, les technologies nucléaire et cosmique, la médecine, les technologies informatiques stratégiques.

« Bio peau » – la plus nouvelle étude dans le domaine de la médecine qui aidera à résoudre les problèmes les plus compliqués dans le domaine de la chirurgie et de la cosmétologie et « le simulateur des vêtements » qui aidera des enfants avec les troubles de l'appareil locomoteur sont devenus un d'objets exposés de la halle d'exposition russe.

La ville de fleurs a été localisée sur le premier étage. Ici le personnage principal vit – la personne du pavillon russe – Neznajka de Nosov. Les sponsors ont expliqué, Neznajka symbolise la volonté de la Russie d'étudier et estimer correctement la connaissance reçue, l'empressement de s'étonner et accepter ce monde à cœur ouvert. Pour rester dans la mémoire de visiteurs et se découper sur le fond des concurrents, beaucoup de pays participants ont apporté leurs symboles nationaux à Shanghai. En particulier, pour un certain temps l'ondine danoise s'établissait à Shanghai, la France a apporté Rodin sur l'exposition et les toiles des impressionnistes, l'Inde – les étoiles de Bolliwood, le Japon – le robot, qui sait jouer du piano, et l'Italie – les footballeurs d'équipe « Inter » et les toiles de Karavadzho.

La fête à l'occasion d'une Journée de la victoire est devenue un de grands événements dans la halle d'exposition russe. Environ 10 mille de rubans de Saint-Georges ont été distribués dimanche dans le pavillon, – informe RIA Novosti.

Les cartes postales mémorables ont été distribuées ensemble avec les rubans et les travailleurs d'une exposition expliquaient la valeur de symboles et son histoire. Il était possible de regarder en directe la parade de la victoire à Moscou dans le centre de presse de pavillon. Après l'achèvement de la transmission les visiteurs pouvaient voir les films consacrés à la Grande Guerre nationale.

Le tender sur la construction du pavillon était annoncé en Russie en 2008. Les organisateurs du concours sont devenus la corporation Mirax Group et GAO le Centre d'Exposition de la Russie. Parmi 23 bureaux architecturaux qui ont présenté les demandes on a choisi seulement cinq. Cependant le troisième tour n'avait pas lieu à cause des divergences parmi les organisateurs et à cause de la crise financière. Au début de 2009 le projet et la construction du pavillon était confiée au bureau PAPER architectural team.

mercredi 12 mai 2010