Romodanovsky : « Chez nous doivent travailler ceux gens, qui sont nécessaires à nous »

Romodanovsky : « Chez nous doivent travailler ceux gens, qui sont nécessaires à nous »

Konstantin Romodanovsky dans l'interview à la chaîne de télévision « Rossia-24 » a souligné l'importance de la politique compétente migratoire pour l'économie de la Russie.

« Nous allons non par la voie des interdictions, mais par la voie des créations des mécanismes, qui permettent aux gens de choisir la variante nécessaire et travailler en Russie », – a noté le chef du service fédéral migratoire de la Fédération de Russie.

Ainsi, à présent il y a 18 variantes d'enregistrement des étrangers en Russie et 7 variantes pour la possibilité d'obtenir le travail ici. Et chaque spécialiste étranger en fonction de sa qualification et de l'emploi potentiel a son régime et le statut documentaire.

« Nous n'oublions pas que seulement ceux gens doivent travailler chez nous, qui sont nécessaires à nous et non ceux qui souhaitent se reposer simplement à Moscou et à d'autres villes de la Fédération de Russie, en créant les problèmes à nous », – a souligné Romodanovsky.

La législation dans le domaine de la politique migratoire change régulièrement. Par exemple, le 1 juillet 2010 la loi sur les brevets est entrée en vigueur. Avec le réglage de l'afflux des migrants les changements créaient les privilèges aux spécialistes étrangers hautement qualifiés. En décembre tels spécialistes ont reçu les avantages supplémentaires conformément au programme national de la modernisation et de l'innovation. En premier lieu on mettait en relief ceux étrangers, qui peuvent inventer pour la Russie quelque chose de nouveau.

Le directeur du service fédéral migratoire de la Fédération de Russie a raconté, qu`en 2010 en Russie on a enregistré plus de vingt-trois mille spécialistes étrangers qualifiés et spécialistes étrangers hautement qualifiés. Cela ne correspond pas entièrement aux demandes du Ministère du développement économique, mais les premiers pas sur la voie de recrutement des spécialistes qualitatifs sont faits. Ils étaient faits en 2010, donc, il y a des raisons de croire qu'en 2011 l’efficacité des changements de la législation sera plus haute.

lundi 7 février 2011