En Russie des étrangers vont développer le tourisme

En Russie des étrangers vont développer le tourisme

Le ministère du Travail prévoit de compléter la liste des spécialistes qui peuvent entrer en Russie sans quotas migrants. On va compléter la liste par des guides-interprètes, des directeurs des hôtels, des maîtres cuisinier et des autres. On a déjà préparé le projet de l'ordre dans le département. Les experts sont sûrs que des spécialistes étrangers dans la sphère du tourisme soient utiles lors de la Coupe du

Monde de la FIFA en 2018. Il est nécessaire de noter qu’au présent la liste de spécialistes qui peuvent travailler en dehors du quota contient 69 professions (y compris artistes, directeurs d'usines et d'entreprises, ingénieurs de différents types, administrateurs et autres).

On suppose que cette liste comprendra 12 autres professions : instructeur du tourisme, directeur de l'hôtel, directeur de la base touristique, guide-interprète, manager de la restauration et de l’hôtel, interprète, traducteur de la littérature technique, maître cuisinier et guide des excursions, maître d'hôtel, organisateur des voyages (des excursions), chef du groupe touristique.

Le vice-président de l'Union russe de l'Industrie touristique Youri Barzykin pense que des guides-interprètes avec le chinois, l'arabe et des autres langues exotiques peuvent être nécessaires pour des ville-participants de la Coupe du Monde en 2018.

« Il s’agit de telles villes comme Saransk et Rostov-sur-le-Don, il y a assez de ces spécialistes à Moscou et à Saint-Pétersbourg » – dit Barzykin.

Le président de la Fédération des restaurateurs et des hôteliers Igor Bukharov a suggéré que des spécialistes russes commenceront à travailler mieux quand ils comprendront qu’un étranger pourra les remplacer.

« Le problème est qu’on ne prépare pas des maîtres cuisinier en Russie : des spécialistes hautement qualifiés sont uniques dans notre pays » – dit Bukharov.

Bukharov a mis en doute l’idée que des spécialistes étrangers vont changer leur lieu de travail. A cause de la baisse du rouble on ne les proposera pas le plus grand salaire en Russie.

lundi 15 février 2016