Le gouvernement a défini cinq exigences des spécialistes étrangers hautement qualifiés

Le gouvernement a défini cinq exigences des spécialistes étrangers hautement qualifiés

Le gouvernement de la Russie a défini la liste de cinq exigences des spécialistes hautement qualifiés, qui sont embauché pour le management des filiales des grands holdings étrangers. Pour obtenir le permis de travail en Russie, le spécialiste étranger doit correspondre au minimum à deux exigences de cinq exigences.

Toutes les exigences concernent le niveau de qualification, les connaissances spéciales, l'expérience de travail et les acquisitions professionnelles. De plus il est spécifié que la conformité à ces exigences est documentée par les papiers remis par l'Etat étranger, mais légalisés en Russie. Au total la liste des exigences des travailleurs hautement qualifiés, publié sur le site du Gouvernement de la Russie, est présentée ainsi :

  • l'expérience de travail pas moins de quatre ans dans la spécialité correspondante ;
  • le grade et (ou) le titre universitaire reconnu dans la Fédération de Russie ;
  • la présence de la lettre de recommandation de l'organisation étrangère envoyant et confirmant le niveau de qualification et des connaissances ;
  • la présence de la lettre de recommandation de l'association professionnelle ou de l'organisation ou de leur union, de qui il est le membre ;
  • la présence des acquisitions dans la spécialité concrète, confirmées par les brevets, par les certificats d'invention et d'autres documents.

En outre le ministère a manifesté le soutien au projet de loi, qui établit la punition administrative du travail du citoyen étranger sur le territoire de la Russie pas par la profession.

Outre la responsabilité de l'étranger lui-même, le projet de loi suppose aussi la punition administrative à l'employeur qui a embauché tel travailleur.

En appuyant le projet de loi, le ministère a néanmoins souligné la nécessité de remaniement du document. En particulier, dans l'édition actuelle le document ne reflète pas les dispositions de la législation (la loi fédérale « Au sujet de position légale des étrangers dans la Fédération de Russie ») qui permettent les étrangers de travailler par la licence ayant le droit de séjour en Russie sans visa. Par conséquent, dans la prochaine édition, le projet de loi devrait prévoir la responsabilité de la vie active dans la profession qui n'est pas spécifiée dans la licence. Toutefois, la loi doit laisser le droit au travailleur d'apporter les corrections dans la licence.

mardi 12 mai 2015