Au Baikal va être organisé un nouveau lieux spéciaux du type touristique et de loisirs

Au Baikal va être organisé un nouveau lieux spéciaux du type touristique et de loisirs

Moscou et St Petersburg sont les villes russes que les touristes visitent le plus souvent. Le gouvernement fait des démarches pour fortifier et soutenir l'attirance de ces villes – les principales pour les tourisme d'excursion en Russie. Parmi ces démarches est l'instauration du régime sans visa pour les passagers du bac et le projet global de la construction de nouveaux hôtels à Moscou.

Mais pour le moment l'objectif principal pour le gouvernement du pays est l'évaluation des projets du tourisme équitable et du tourisme d'aventure. C'est important pour développer l'industrie et alléger les conséquences de la crise. Pour la résolution de ces problèmes on a pris une décision d'utiliser les objets naturels exceptionnels de la Russie.

A la réunion de la commission interministérielle sur les questions de la protection du lac Baikal qui a eu lieu le 27 mars dans le bâtiment du Ministère de l'environnement de la Russie, les participants ont discuté les questions concernant le développement des lieux spéciaux du type touristique et de loisirs et le problème de la suppression des dégâts de l'atelier cellulosique de Baikal, qui était la principale entreprise de la région pendant plusieurs années.

Selon RIA « Novosti » les membres de la commission ont fait le bilan que la somme des investissements nécessaires pour le développement des lieux spéciaux du type touristique et de loisirs au Baikal sera 38 milliard roubles dans la région d'Irkutsk, 9,2 milliard roubles dans la région de Bouryatya, en plus 9,2 milliard roubles des frais de l'État et 28,8 milliard roubles – des investissement privées. Ce projet va donner 2,4 mille places de travail. Et plus de 7 mille places de travail vont apparaitre dans les régions voisines.

Les avantages économiques sont évidents – le tourisme organisé et structuré va attirer plus d'étrangers. C'est plus facile pour le gouvernement de suivre la qualité du service touristique dans les lieux spéciaux du type touristique et de loisirs contrôlés que dans le secteur privé. De plus l'activité touristique organisée cause moins de dommage pour la faune et la flore que le tourisme spontané.

« Baikal est un objet naturel unique, je suis sure qu'on peut y attirer les investissements mais il est nécessaire que le logiciel soit organisé de tel façon qu'on puisse créer les conditions pour la construction de l'infrastructure pour les investisseurs dans ces milieux sans nuire à la nature », – a souligné le président de la commission interministérielle responsable des questions sur la protection du lac Baikal et le ministre des ressources naturels et de l'écologie de la Russie Yuri Trutnev.

Pourtant pour le moment le sort des lieux spéciaux du type touristique et de loisirs est douteux à cause de 6,2 million tonnes de déchet de la production de l'atelier cellulosique. L'atelier a terminé son activité en 2008 à cause de la lésion de la production et à cause de la transition vers la circulation d'eau fermée. La suppression de ces déchets va couter 4-10 milliards roubles. Yuri Trutnev a proposé de diviser cette somme en paries égales entre le budget de la région d'Irkutsk et le budget fédéral. De plus, on a décidé d'organiser un groupe de travail responsable du projet de la suppression des déchets.

lundi 1 juin 2009