La Russie acceptera pour la première fois la Coupe du Monde de football

La Russie acceptera pour la première fois la Coupe du Monde de football

La Russie acceptera la Coupe du Monde de football en 2018. Telle décision était acceptée par le comité exécutif FIFA le 2 décembre 2010, communique l'agence « RIA Novosti ».

Le championnat passera en juin–juillet 2018 pendant quatre-cinq semaines. Les matches dans le cadre du championnat passeront dans toute la Russie. Pour le moment on a déclaré comme des villes-participants : Moscou, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Kaliningrad, Rostov-sur-le-Don, Krasnodar, Saransk, Sotchi, Iaroslavl, Samara et Iekaterinbourg, mais il restera au total pas plus dix-onze villes.

Vladimir Poutine, qui est venu remercier personnellement les membres du comité exécutif FIFA, a déclaré que la Russie a toutes les chances de réaliser le championnat du monde-2018 sur le niveau digne. « Nous voulons faire tout le possible pour assurer le confort et la sécurité de nos visiteurs », – a souligné le premier ministre.

Selon Poutine, la possibilité de réaliser le championnat stimulera le développement de l'infrastructure de transport et la branche touristique en Russie. Déjà maintenant on planifie la réorganisation vaste des plus grands aéroports, la modernisation du trafic ferroviaire, la construction des nouveaux hôtels en toute Russie, les bases du repos, la réparation des routes.

En outre Vladimir Poutine a promis que les fervents du sport étrangers recevront la possibilité de visiter le championnat dans le régime sans visa et gratuitement voyager entre les villes, ou passeront les matches.

Vladimir Poutine a estimé le coût de la préparation au championnat du monde 2018 en 10 millions de dollars, cependant il a souligné qu'on ne planifiait pas de prendre des fonds publiques. « Nous voulons attirer le business privé », a souligné Poutine. Le coût de la préparation peut se diminuer puisque la construction des objets sportifs déjà se développe activement dans tout le pays.

Poutine a souligné que la requête de la Russie « répond à la philosophie de FIFA, qui consiste pour élargir les frontières du football mondial sur des nouveaux territoires et des nouveaux pays ». En effet, dans les pays de l'Europe orientale le Championnat n’a jamais été encore réalisé.

Les membres du comité exécutif FIFA devaient choisir une de quelques requêtes : sauf la Russie la participation était déclarée par l'Angleterre, l'Espagne et le Portugal, la Belgique et les Pays-Bas.

lundi 6 décembre 2010