Rostourisme a fait le bilan de la deuxième moitié de l'an 2009

Rostourisme a fait le bilan de la deuxième moitié de l'an 2009

Sur la conférence de presse cette semaine au centre-média « Izvestia » la tête de Rostourisme Anatoly Yarotchkin a fait le bilan du saison touristique d'été.

En général les prévisions pessimistes du début du saison ne se sont pas réalisées. Les indices du tourisme d'entrée et de départ ont vraiment baissé, mais pas si gravement qu'on a supposé. Le flux du tourisme intérieur a augmenté surtout à cause des touristes indépendants.

Ainsi selon M. Yarotchkin le flux d'entrée en Russie pour la première moitié de 2009 a baissé de 15% – c'est à dire qu'au cours de la moitié d'année un peu moins que 753 mille de gents ont visité la Russie. En particulier, à Moscou le nombre des hottes étrangers a baissé presque de 20% par rapport avec la situation de septembre 2008.

Ainsi le nombre des touristes dans les pays voisins – la Lituanie et la Lettonie a baissé presque en moitié , en Norvège – du quart, en Allemagne – de 12%. Dans les États Unis, les Pays-Bas, la Grèce, la Canada et d'autres pays le nombre des touristes a baissé de 8-14%.

D'autre part les mesures prises pour la promotion de la Russie comme état de tourisme ne sont pas sans résultats. Grâce à la suppression des visas le flux d'Israël a gravement augmenté – de 20,5%. En particulier 11% d'Israéliens de plus ont visité Moscou dans cette moitié de l'année.

De bonnes indices a montrée l'Autriche – après l'ouverture de la Compagnie d'aviation Air Berlin du vol budgétaire Vienne-Moscou, le nombre des hottes du pays a augmenté de 35%.

Une autre surprise est devenue l'Espagne – l'accroissement de touristes a fait 16%. Ce bilan a été le résultat de la publicité active du tourisme russe au pays. En 2009 au Consulat de la Russie en Espagne ont eu lieu deux présentations pour les agences de tourisme d'Espagne. Maintenant à Madrid est pour la première fois en tournée le théâtre Bolshoy – dans le cadre de tournée on organise une compagnie publicitaire de plus des capacités de la Russie.

En général plusieurs experts nomment comme un de problèmes les plus importants du secteur le manque de la promotion à l'Ouest du tourisme russe. Selon Yarotchkin pour aujourd'hui les investissements d'état pour la publicité de la Russie sont les mêmes qu'en Tchéquie, état plusieurs fois moins grand.

Pourtant la publicité insuffisante n'est notre problème unique. Plusieurs étrangers ont peur de la manifestation de la xénophobie et de l'intolérance de race en état, les prix hauts et l'infrastructure insuffisamment développée. Toutes ces peurs avec la crises financière et le développement de la grippe A/H1N1, ont fait la baisse des indices dans le secteur touristique.

Parmi les mesures projetées pour l'élimination des problèmes actuels Anatoly Yarotchkin a nommé la popularisation du tourisme russe – en particulier l'ouverture des bureaux russes dans le monde entier et la garantie financière du travail des compagnie touristique.

lundi 14 septembre 2009