Les réfugiés n'ont pas besoin d'obtenir le permis de travail en Russie

Les réfugiés n'ont pas besoin d'obtenir le permis de travail en Russie

Les réfugiés ont été libérés de la nécessité d'obtenir le permis de travail en Russie. Les corrections correspondantes étaient adoptées dans la loi « La position juridique des citoyens étrangers en Fédération de Russie ». SFM note que cette innovation n'aggravera pas de la concurrence sur le marché du travail en Russie, puisque le petit nombre des réfugiés relativement est dispersé dans 50 régions du pays.

À l'opinion de SFM, le permis de travail accélérera essentiellement l'adaptation sociale des étrangers sur le territoire de la Russie. En réalité, ils seront au même niveau comme les Russes dans le droit de travail, excepté les domaines, dans lesquels il est interdit recruter les citoyens étrangers.

« L'accès sur le marché du travail pour les réfugiés permettra de soutenir leur séjour sur le territoire de la Russie et facilitera leur adaptation sociale, puisqu'il ne soit pas prévu des versements du budget fédéral comme l'aide pour eux par la loi de la Fédération de Russie » on a souligné dans le département.

Selon les comptes du service fédéral migratoire de la Fédération de Russie, le nombre des demandes du statut correspondant en 2014 a augmenté presqu’à 20 fois par comparaison avec la période analogue dans le passé. Principalement le statut des réfugiés est demandé par les citoyens de l'Ukraine et de la Syrie.

Ainsi, de mars jusqu'à mai déjà plus de 2,6 mille demandes semblables sont déposés par les citoyens de l'Ukraine, tandis qu'il y avait seulement cinq demandes en 2013.

D’après les statistiques officielles, au moment donné sur le territoire de la Russie il y a plus de six cents réfugiés de différents pays du monde et presque 3 mille citoyens étrangers qui ont reçu le refuge temporaire.

lundi 12 mai 2014