Les quotas de 2009

Les quotas de 2009

Le 4 décembre dans l’émission en direct «L’entretien avec Vladimir Poutine» le premier ministre a annoncé que vu une situation urgente au marche de travail de la Russie il est rationnel de baisser les quotas pour le recrutement des spécialistes étrangers. Et c’est déjà le 9 décembre, selon «RIA NEWS», le décret approprié a été signé.

Par conséquence, en 2009 le Ministère du Développement social (Minzdravsotsrazvitia) pourra proposer au gouvernement de réduire les quotas des employés étrangers. De plus, la réserve de quota a été augmentée de 30 à 50 pour-cent.

Où va conduire ce décret c’est encore à voir. En effet en 2008 la quota pour 1,8 million de gens a été épuisée vers l’automne, et on n’a pas été obligé de l’augmenter jusqu’à 3,4 million. C’est pourquoi selon les pronostics pour le mois d’octobre en 2009 la quota de 3,7 – 3,9 a été proposée.

Le système moderne de l’imposition de quotas selon lequel les employeurs fixent eux-mêmes le pourcentage nécessaire des employés étrangers adressent une requête à Minzdrav, entre en vigueur dès l’année 2008. Mais une certaine mise au point est nécessaire – par exemple, aujourd’hui même les compagnes qui n’ont pas adressé une requête appropriée peuvent embaucher des employés étrangers en réduisant la quota pour les organisations qui ont adressé cette requête.

Certains politiciens croient que les mesures pareilles peuvent dégrader le marché russe autant que l’économie en général.

Le président de l’organisation internationale «La migration de travail», membre de l’Assemblée publique attachée au Service Fédérale d’Immigration (FMS) de la Russie Nikolai Kourdumov a déclaré dans l’interview avec l’agence d’information balte: «A nos jours la proportion des employés légaux et illégaux en Russie constitue environs un sur trois. Si le gouvernement de la Russie va réduire les quotas, le nombre total des employés invités («gastarbeiters») ne changera pas, la crise a lieux maintenant pas seulement en Russie. Tout simplement le nombre des employés illégaux va augmenté déstabilisant l'économie».

De l’autre côté peut commencer une exode des spécialistes qualifiés qui veulent travailler légalement, mais qui n’ont pas obtenu une autorisation appropriée.

lundi 15 décembre 2008