+7 (495) 721–10–21
Notre bureau est fermé à cette heure. Il ouvrira dans 5 h. 23 min.
ENG RUS FRA GER
  Entrée 
E-mail :
Mot de passe :
Retenir le mot de passe
 
Vous n'êtes pas encore enregistrés ?
Se faire enregistrer !
Mot de passe oublié ?
Envoyez-le par mail !

Les nouvelles

Le territoire sans visa entre la Russie et la Norvège

La rencontre du président de la Russie Dmitri Medvedev et du premier ministre de la Norvège Jens Stoltenberg s'est achevée par la signature de toute une série des plus importants documents dans la sphère de la coopération de deux pays.

Avant tout, on a arrivé à un accord sur le partage des espaces contestables en mer des Barents. 175 mille de kilomètres carrés des territoires riches en ressources naturelles, déjà étaient la chose litigieuse et le prétexte pour les mécontentements mutuels pour des années. De sorte que les experts nomment cet accord un fait historique.

Jens Stoltenberg a déclaré : « La décision sur la frontière n'est pas de la ligne de partage. Ce sont également les relations de bon voisinage ».

« Nous sommes les voisins et nous voulons les relations amicales, la coopération. Il nous faut éliminer les questions épineuses. Plus ce problème durait, plus il y avait une tension », – a confirmé ses mots Dmitri Medvedev.

D'autres importants accords concernaient le développement de la coopération entre deux pays.

En particulier, on signait l'accord entre le ministère de l'instruction et de la science de la Russie et le ministère des questions de la science de la Norvège sur la coopération dans la sphère de la science et l'instruction. On arrivait à un accord dans le domaine de l'énergétique, dans le domaine de la formation d'encadrement pour l'organisation de l'économie nationale de la Russie et de la Norvège, – communique l'agence « Interfax ».

L'accord sur l'introduction du régime sans visa pour les habitants des territoires frontaliers est devenu une autre importante décision commune des chefs des pays.

Ainsi, la population, qui habite dans le rayon de 30 km de la frontière entre des pays, pourra visiter l'État voisin sans présentation du visa.

40 mille habitants de la région de Mourmansk et 9 mille Norvégiens pourront jouir de ce droit dans l'immédiat. Par exemple, cela peut aider au renforcement de la coopération entre le bourg russe Nickel et la ville norvégienne Kirkenes.

Le ministre des affaires étrangères de la Norvège Junas Gard Stoere a dit qu'avec le temps la frontière avec la Russie doit être entièrement ouverte.

« Je crois que dans l'immédiat la frontière avec la Russie doit être pareille que les frontières avec nos voisins des pays du nord. Certains disent que c’est raisonner naïvement que la chose pareille peut se passer. Cela n'arrivera pas l'année prochaine ou dans cinq ans, mais ce devrait être dans l'avenir », – a déclaré monsieur Stoere.

On ne précisait pas encore la date exacte de la signature des documents concernant l'introduction du régime sans visa sur les territoires frontaliers.

D'autre part, il existe une série de questions, selon lesquelles les pays n'ont pas pu aboutir à la compréhension mutuelle. En premier lieu, ce sont des questions liées aux droits de l'homme en Russie, avec la position des journalistes et des défenseurs. Dmitri Medvedev a déclaré que bien que la Russie est prête au dialogue, néanmoins la Russie préfère résoudre ses problèmes sans aide extérieure.

mercredi 5 mai 2010
  Contactez-nous
Plan du site
+7 (495) 721–1021
Heure de Moscou
(GMT+04:00)
03:37
mercredi 3 septembre 2014